cesare-manga-volume-1-simple-70936

 

Dans le domaine du manga, nous connaissons déjà plusieurs oeuvres portant sur des personnages ou des événements historiques, comme Vagabond, Lady Oscar ou Au temps de Bocchan. Chaque auteur interprète librement les faits et les personnages historiques et nous propose son propre point de vue. Fuyumi Soryô, la dessinatrice de Cesare, est connue pourses shôjo des années 80, et son  Cesare est un personnage masculin de style shôjo, tant au niveau du dessin qu’au niveau relationnel. Cesare, comme tous les autres personnages masculins de Soryô, est dénué de sexualité, et ses relations amicales avec d'autres personnages masculins, comme Angelo, peuvent être perçues comme un amour platonique homosexuel.

La relation entre Cesare et Angelo peut être comparée à celle de Ash et Eiji dans Banana Fish d’Akimi Yoshida, une amitié qui côtoie l’univers du yaoi. L’image de Cesare Borgia proposée par Soryô est donc le fruit du fantasme féminin de la dessinatrice, amoureuse de ce personnage historique. Elle nous propose une image inédite de Cesare, asexué dans le style shôjo, ce qui est contraire à l’image habituelle de ce personnage. Par exemple, une BD qui traite ce personnage historique, Borgia (scénario de Jodorowsky et dessin de Manara), insiste beaucoup sur le côté trivial et sexuel du personnage, avec des dessins très sensuels du dessinateur italien. (Personnellement je suis curieux de voir comment la dessinatrice représentera le rapport sexuel entre Cesare et Lucrèce par la suite...)

 

borgia03plan_79716

borgiat1_1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2012 Manara & Jodorowsky / Glénat

Ainsi, Soryô représente le personnage de Cesare Borgia dans le style shôjo. Mais ce manga est prépublié dans le magazine Morning de Kôdansha, destiné au public masculin. Les lecteurs de ce magazine, masculins dans leur majorité, ne partagent pas forcément l’imaginaire boys love d’une dessinatrice. Ils auront sans doutedu mal à s’accrocher à un manga qui met en scène des relations entre des garçons qui côtoie le monde du yaoi.

Pour capter l’attention du lecteur masculin, Soryo recherche le réalisme dans la reconstitution du décor de l’époque. La reconstitution de la ville de Pise à l’époque de Cesare Borgia est particulièrement minutieuse, et s'appuiesur une recherche historique scientifiquement menée grâce aux documents historiques et aux conseils de l’historien japonais Motoaki Hara, spécialiste de l’Italie de la Renaissance.

cesare01_034

cesare01_066a

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2006 Fuyumi Soryo / KODANSHA

Et la dessinatrice cherche également l'exactitude pour le décor intérieur de la maison.

cesare01_138a

© 2006 Fuyumi Soryo / KODANSHA

Le décor et le paysage de Cesare sont ainsi soigneusement travaillés, mais il semble que Soryo ne porte pas d’amour aux objets en soi. L’exactitude qu'elle cherche dans leur rendu sert juste à capter l’attention du lecteur masculin. On ne retrouve pas du tout dans le rendu des objets la minutie de Kaoru Mori, dont je vous ai parlé dans l’article sur Bride Stories. Mori s’intéresse d’abord aux objets et elle fait son manga pour les dessiner. Pour elle, les personnages et l’intrigue viennent après. Dans le cas de Soryo, c’est le personnage de Cesare Borgia, tel que le conçoit son imaginaire féminin, qui est le plus important, les décors et le paysage ne servant que de support pour faire accepter son Cesare au public masculin.

Cesare est un manga qui propose une lecture féminine de l’histoire, du personnage historique. Mais cette oeuvre est ouverte à tous, grâce au travail minutieux de la dessinatrice sur les objets, le paysage et le décor.